8 façons de maîtriser l’art de la communication

«L’art de la communication» – J’aime cette phrase. Parce que la communication est un art. Lorsque nous essayons de faire passer notre message à d’autres, c’est comme si nous partions d’une toile vierge géante avant de commencer à brosser un tableau, celui que nous désirons. Maintenant, la plupart des gens supposent que pour peindre une image, ils ne disposent que de quelques pinceaux de base. Mais l’artiste expérimenté sait qu’il existe de nombreux outils pour créer son chef-d’œuvre et qu’il utilise chacun à son avantage. La même chose est vraie avec la communication. De nombreux outils sont à votre disposition lorsque vous communiquez. vous devez simplement en être conscient et les utiliser à dessein. Mieux vous utiliserez ces outils, plus vous serez capable de communiquer.

Autre article : Les 4 composantes d’une bonne communication

Les deux catégories principales de ces outils sont verbale et non verbale. Examinons les différentes manières dont vous pouvez utiliser chacune pour améliorer votre capacité à communiquer.

Communication verbale

1. Vos mots

On dit que les gens vous jugent selon les mots que vous utilisez, et cela est vrai. Choisissez vos mots judicieusement. Les mots ont du pouvoir. Ils ont le pouvoir de déplacer les nations et ils ont également le pouvoir de détruire. Lorsque vous parlez, utilisez vos mots avec soin. Voici quelques points à considérer en ce qui concerne vos mots :

  • Évitez d’utiliser des mots qui amèneront l’autre personne à penser mal de vous. L’argot est un exemple. Une autre est, bien sûr, des insultes de tout type. Utilisez des mots qui communiquent des valeurs positives. Utilisez des mots optimistes, des mots de force. Assurez-vous qu’ils sont compréhensibles.
  • Utilisez des mots colorés et riches en signification, à condition qu’ils puissent être compris par l’auditeur.

2. Votre vocabulaire

Un vocabulaire élargi vous distinguera. Cela améliore le processus de communication et attire les autres. Votre vocabulaire peut révéler aux autres à quel point vous êtes éduqué et les autres peuvent émettre des jugements sur vous qui peuvent affecter vos chances de succès. Les meilleurs communicateurs utiliseront un vocabulaire élargi avec des groupes plus instruits et un vocabulaire plus fondamental avec des groupes moins éduqués.

La façon dont vous le dites est tout aussi importante que ce que vous dites. Quel ton utilisez-vous ? Lorsque vous parlez, êtes-vous monotone ? Ou déplacez-vous le ton de votre voix pour le changer ? Cela aidera naturellement les gens à suivre ce que vous dites.

Changer le ton de votre voix est un moyen très efficace d’attirer l’attention des gens sur votre message. Imaginez si un peintre utilisait une seule couleur. Nous voulons beaucoup de couleurs et beaucoup de ton. En plus des mots que vous utilisez et de votre tonus, tenez compte de votre allure.

Parfois, lorsque vous parlez, vous pouvez avoir besoin d’aller lentement et d’autres très vite. La rapidité avec laquelle vous parlez dira aux autres certaines choses. Un rythme rapide indiquera que vous êtes excité à propos de quelque chose. Une allure lente communique généralement avec sérieux ou que vous voulez vraiment qu’ils entendent votre point. Choisir votre rythme, c’est aussi utiliser votre volume de manière efficace.

Les maîtres communicateurs attireront leur public en faisant varier leur voix de très fort à proche murmure. L’auditoire ne sait même pas que l’orateur les emmène dans un tour de montagnes russes. Il y a des leçons à apprendre ici. Même dans une conversation en tête-à-tête, nous pouvons changer de volume tout en maintenant notre communication plus efficace.

Autre article : 9 conseils pour mieux le dire

3. Emotion

Les émotions que vous communiquez en parlant sont vitales. La clé ici est de montrer les émotions sans «devenir émotionnel». Les émotions peuvent être un communicateur très efficace. Par exemple, montrer de la colère peut indiquer que vous êtes très sérieux à propos de quelque chose (tant que vous ne vous fâchez pas souvent).

Vous permettre de pleurer peut montrer aux autres un côté de vous qui indique que vous êtes une personne passionnée qui, tout en étant une personne dure qui veut réussir, a aussi un côté tendre.

En vous permettant de rire, vous communiquerez que vous avez un côté amusant et ne vous prenez pas trop au sérieux. L’émotion, si elle est contrôlée, est un puissant communicateur.

4. Énonciation

Parlez-vous clairement pour que les gens puissent vous comprendre? L’énonciation est une clé souvent négligée pour une communication efficace. Il est impératif d’énoncer clairement nos mots pour que les gens nous comprennent. Une énonciation claire nous donne un peu de «punch» à notre communication.

Travaillez pour énoncer vos mots clairement. La clé est de bien le faire – énoncer pour que vos mots ne soient pas concourants, mais pas trop énoncer pour ne pas paraître trop naturel. Dans tous ces principes, l’idée est la variété. Chaque fois que nous communiquons d’une seule manière, nous devenons prévisibles et les gens arrêtent d’écouter. Pensez à vous. Aimez-vous écouter les personnes qui parlent à une vitesse, sur un ton, avec un vocabulaire ennuyeux et sans émotion ? Bien sûr que non !

Ensuite, nous devrions faire tous les efforts pour être des communicateurs colorés et efficaces. Et nous pouvons l’être, si nous y travaillons et pratiquons, pratiquons, pratiquons!

La communication non verbale

Ce que vous dites affecte votre façon de communiquer, certes, mais ce que vous ne dites pas est tout aussi important. Oui, votre communication non verbale a un impact majeur sur votre communication. Avez-vous déjà réfléchi à la façon dont vous communiquez de manière non verbale ? Voici quelques réflexions sur les moyens d’utiliser la communication non verbale pour appuyer ce que vous dites verbalement.

5. Vos mains

Garder vos mains à vos côtés vous fera paraître raide et inconfortable. Au lieu de cela, utilisez vos mains pour communiquer. Maintenant, ne faites pas trop de démonstrations au point que les gens se demandent où vont vos mains. Une façon de voir ce que vous faites non verbalement est de vous enregistrer en train de parler. Regardez ce que vous faites avec vos mains.

6. Vos yeux

Les yeux peuvent être un outil très puissant en communication. Vous connaissez le vieil adage, “les yeux sont la fenêtre de votre âme”? C’est vrai. Pensez à ce qu’une mère communique à son nouveau-né quand elle le regarde dans les yeux, ou à ce qu’un couple dit sans mots quand ils se regardent dans les yeux. Les yeux en disent long. Avez-vous parlé avec quelqu’un qui cherche constamment ? Qu’est-ce que cela communique ? Un manque d’intérêt pour ce que vous avez à dire. Lorsque vous parlez à quelqu’un, regardez-le. Donnez-leur votre attention avec vos yeux. Écoutez-les avec vos yeux. Communiquez avec eux qu’ils sont importants.

7. Vos bras

Certaines personnes ne se rendent même pas compte qu’elles sont «fermées» à une autre personne en se croisant les bras lorsque celle-ci parle. Ceux qui étudient cela nous disent que croiser les bras est un moyen infaillible de se fermer à l’autre personne. Il communique la fermeture, la peur et l’opposition.

8. Prise de parole

Lorsque vous communiquez, en particulier lors d’une présentation, votre position d’expression, que vous soyez debout, assis, à genoux, etc., peut beaucoup communiquer. Par exemple, mon mentor Zig Ziglar, un maître de la scène, va souvent se placer devant la scène et s’agenouiller. Qu’est-ce qu’il communique non verbalement ? Il dit: «Écoutez bien ceci. C’est vraiment important. »Il invite le public à un moment intime. Même dans une salle de 1 000 personnes, cette façon de communiquer peut donner à chaque individu le sentiment que Zig parle avec eux. Etre assis communique la désinvolture. Je sais que de nombreux orateurs feront une partie considérable de leur exposé de cette façon. John C. Maxwell, un autre de mes mentors et un expert en leadership de classe mondiale, prononce une grande partie de ses discours assis. Son style est informatif et désinvolte – et efficace.

Autre article : 6 conseils pour être un président plus confiant

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.