Les 6 ennemis émotionnels dans votre esprit

Qu’est-ce qui peut détruire nos ambitions, nos fortunes, nos relations, nos vies ? Les ennemis émotionnels qui se cachent en nous, ceux que nous affrontons de l’intérieur, ceux que nous devons détruire avant de nous détruire. Il y en a six qu’il faut conquérir :

1 . La peur

Nous ne sommes pas nés avec courage, mais nous ne sommes pas nés avec la peur. Certaines de nos peurs sont peut-être suscitées par nos propres expériences, par ce que quelqu’un nous a dit, par ce que nous avons lu et entendu. Certaines peurs sont valables, comme se promener seul dans une mauvaise partie de la ville à 2 heures du matin. Mais une fois que nous aurons appris à éviter cette situation, nous n’aurons plus besoin de vivre dans la peur.

2 . L’indifférence

Quelle maladie tragique est l’indifférence. Certains diront: «Ho-hum, laisse tomber. Je vais simplement me laisser aller à la dérive. » Mais il y a un problème avec la dérive : nous ne pouvons pas nous diriger vers le sommet de la montagne.

3 . L’indécision

L’indécision est le voleur d’opportunités et d’entreprise. Il va voler nos chances pour nous d’un avenir meilleur. Nous devons sortir les points face à cet ennemi.

4 . Le doute

Bien sûr, il y a place pour un scepticisme sain. Nous ne pouvons pas tout croire. Mais nous ne pouvons pas non plus laisser le doute prendre le dessus. Beaucoup d’entre nous doutent du passé, doutent de l’avenir, doutent les uns des autres, doutent du gouvernement, doutent des possibilités et doutent des opportunités. Le pire de tout, nous doutons de nous-mêmes. Le doute détruira nos vies et nos chances de succès. Cela videra nos comptes bancaires et nos cœurs. Le doute est un ennemi. Nous devons nous débarrasser de lui.

5 . L’inquiétude

Nous devons tous nous inquiéter, mais nous ne pouvons pas laisser l’inquiétude nous conquérir. Au lieu de cela, laissons-nous nous alarmer. Le souci peut être utile. Si nous descendons du trottoir à Paris et qu’un taxi arrive, nous devons nous inquiéter. Mais nous ne pouvons pas nous laisser aller à l’inquiétude, comme un chien effrayé dans un petit coin. Voici ce que nous avons à faire avec nos soucis : les mettre dans un petit coin. Quoi qu’il en soit, nous devons le faire. Tout ce qui nous pousse, nous devons le repousser.

6 . La timidité

La prudence excessive est l’approche timide de la vie. La timidité n’est pas une vertu (contrairement à l’humilité); en fait, cela peut être une maladie. Si nous le laissons aller, il nous conquérera. Si nous sommes timides, nous ne serons pas promus, nous ne progresserons pas et ne deviendrons pas puissants. Nous devons éviter la prudence excessive.

Nous devons donc lutter contre ses ennemis émotionnels, lutter contre les peurs, renforcer notre courage pour combattre ce qui nous retient, ce qui nous empêche de réaliser nos objectifs et nos rêves. Et nous devons être courageux dans nos vies et dans la poursuite de ce que nous voulons et des personnes que nous voulons devenir.

Autre article : La clé majeure de votre meilleur avenir, c’est vous

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.