Père Riche , Père Pauvre

couverture du livre "père riche, père pauvre" de Robert Kiyosaki
“Père riche, Père pauvre”

Robert Kiyosaki a deux pères, l’un pauvre et l’autre riche. Le premier a fait de grande étude pour devenir médecin. Le deuxième n’a pas étudié plus loin que le collège. Les deux ont un très bon revenu. Mais l’un aura des difficultés financières tout au long de sa vie et laissera à ses enfants de lourdes dettes. Alors que l’autre va devenir l’un des hommes les plus riches d’Hawaï et laissera à sa famille un héritage de plus millions de dollars.

Dans ce livre Robert Kiyosaki va nous montrer les différents points de vue de ses deux pères. Les deux sont d’accord sur le fait que l‘éducation joue un rôle primordial dans la vie.

Celui qui a fait de grande étude est persuadé que c’est la seule voix à suivre pour réussir. Alors que l’autre pense que l’importance est de devenir financièrement intelligent.

Et c’est cela qui va permettre au jeune Robert Kiyosaki de devenir riche…

La seule difficulté avec l’éducation financière est que ce n’est pas une matière enseignée à l’école, mais à la maison dans le cadre familiale.

Malheureusement, il se trouve que dans la grande majorité des cas, les familles vont enseigner à leurs enfants à devenir pauvre. Ce n’est pas un manque d’amour pour leurs enfants. C’est juste qu’elles en connaissent très peu sur les mécanismes de l’argent et qu’elles ne lissent pas de livres sur le sujet.

Personnellement, je n’ai pas de père riche donc je cherche à apprendre auprès de ceux qui le sont devenus, et j’investis énormément sur moi en livres et en formations. Si vous êtes comme moi, pouvez lire les 12 livres pour atteindre la liberté financière et beaucoup d’autres bien sûr.

En vérité la recette pour de devenir riche est réellement simple. Pas besoin d’avoir fait de grande étude en comptabilité pour réussir.

Il y a deux concepts simples qui une fois compris vous ouvrirons les portes de la richesse :

Les actifs et les passifs

  • un actif est ce qui va mettre de l’argent dans votre poche ou sur votre compte en banque.
  • un passif est le contraire. Il va faire sortir l’argent de votre poche.

En réfléchissant bien, on peut tout considérer comme un actif ou un passif

Quand on achète une voiture, il y a de grande chance que ce soit un passif car chaque mois on va perdre de l’argent et sa valeur va diminuer. Sauf bien sûr si vous êtes chauffeur de taxi, auquel cas votre voiture devient un actif.

Idem si on possède une maison ; si les factures, les taxes, et les travaux nous font perdre de l’argent alors c’est un passif. Par contre si on loue cette maison et que cela génère des revenus c’est un actif.

Nous pouvons représenter les différentes classes sous cette forme :

  • les pauvres vont dépenser leur argent en achat quotidien pour vivre. Ici pas de différence entre actif et passif.
  • les classes moyennes vont également avoir des dépenses courantes, sûrement plus importante que les pauvres. Mais en plus elles vont acheter des choses qui vont leur permettre de paraître riche. Là ceux sont des passifs ! (maison, voiture, etc…) Ces personnes considèrent leur résidence principale comme un actif alors que cela leur fait perdre de l’argent.
  • les riches passent leur temps et dépensent leur énergie à acheter des actifs. Plus ces actifs vont générer des revenus, plus ils vont acheter d’autres actifs. Et par effet cumulé les riches deviendront encore plus riche. Alors que les pauvres ou classes moyennes ne changeront pas ou peu.

Peu importe le montant de vos revenus (même 20.000€/mois) si vous dépensez tout dans des choses inutiles ou en menant un grand train de vie (grande villa, belle voiture, fête, etc…) à la fin du mois, il ne vous reste plus rien, et certains finissent même à découvert. C’était mon cas il n’y a pas si longtemps que ça !

Au contraire, une personne qui ne gagne que 1600€/mois mais qui, chaque mois, réinvestit tout ce qu’il lui reste dans des actifs. Ces actifs qui au fur et à mesure lui permettront d’atteindre la liberté financière. C’est à dire ne plus avoir besoin de travailler pour subvenir à ses besoins.

Pour cela il existe 4 piliers de l’enrichissement que je vous laisse découvrir ou redécouvrir ici.

Investir dans l’immobilier ou en bourse peut faire peur à certain, la peur de perdre de l’argent. Mais ces mêmes personnes n’hésitent pas à acheter une nouvelle console, télévision, smartphone qui d’ici à 2 ans ne vaudront plus rien.

Un de mes mentors disait :

“Je préfère perdre de l’argent à essayer d’investir dans des choses qui peuvent potentiellement me rapporter de l’argent plutôt que d’acheter une deuxième télé dont je n’ai pas l’utilité. Et au final même si je perds de l’argent en essayant d’acheter ou de produire des actifs, les leçons reçues de mes échecs seront infiniment plus enrichissantes que de passer 3 heures par jour devant des programmes télé.”

Les principes de Père riche, Père pauvre en 3 points

  1. Développer notre intelligence financière en apprenant auprès des personnes qui sont devenues riches.
  2. Apprendre à faire attention et à limiter nos dépenses.
  3. Éviter les passifs et se concentrer sur les actifs.

” Les actifs d’abord , les jouets ensuite !!! “

Si vous avez aimé cet article, partagez-le et laissez moi dans les commentaires comment vous allez mettre en place les 3 points que nous venons de voir ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.